Innovations technologiques : Des sacs PICS introduits au Bénin pour réduire les pertes post récoltes des céréales et des légumineuses

Aujourd’hui, l’agriculture familiale produit plus de 70 % des denrées alimentaires dans le monde. Sur les trois milliards de personnes en milieu rural dans les pays en développement, 2,5 milliards appartiennent aux familles attachées à l’agriculture. Cette dernière contribue à stabiliser la population dans les zones rurales, afin de préserver les valeurs historiques et culturelles, ainsi que de générer des revenus et de la consommation. Cependant les pertes post récoltes constituent un goulot d’étranglement pour les agriculteurs familiaux. L’Université Purdue inventa les sacs PICS, des sacs à à triple fond pour mieux conserver les céréales et les légumineuses en Afrique de l’Ouest.

Les pertes post-récoltes, un danger pour la santé humaine

Les agriculteurs familiaux subissent très souvent à des pertes lors de la conservation ou le stockage des céréales et des légumine uses, fautes de moyens adéquats. Ces pertes post-récoltes affectent à la fois la qualité et la quantité des produits récoltés, entrainant ainsi la réduction des valeurs nutritionnelles de ces produits agricoles de première nécessités pour les populations africaines. Les dégâts post-récoltes impliquent bien plus que des pertes financières pour le producteur, ils entrainent également des cas des maladies voire le décès des consommateurs. Le cas des intoxications alimentaires est légion sous nos cieux.

Les pertes post-récoltes, un manque à gagner pour les producteurs

L’Organisation des Nations Unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO) a estimé environ quatre (4) milliards de dollars par an les pertes après-récolte en Afrique de l’ouest dans un rapport intitulé Aliments perdus : le cas des pertes de grains post-récolte en Afrique subsaharienne  en 2011. Les denrées alimentaires perdues pourraient combler les besoins minimums annuels d’au moins 48 millions de personnes, affirmait Maria Helena Semedo, Sous-Directrice générale de la FAO.

Les pertes post récoltes, une adaptation locale peu rassurante

Les différents projets ou programmes intervenant dans le monde rural dans nos pays subsahariens  mettent souvent l’accent sur l’augmentation de la production, et très peu sur les pertes post-récoltes. Il n’y a eu que quelques projets qui se sont intéressés ponctuellement à cette gestion post-récolte et surtout à la conservation et au stockage.

Face à ces pertes post-récoltes, les producteurs  eux-mêmes ont développé des technologies endogènes pouvant les  aider à mieux conserver ces céréales et légumineuses. Hélas ! Ces méthodes de conservations combinent très souvent des matériaux locaux avec des produits chimiques de mauvaise qualité afin d’éviter les attaques d’insectes nuisibles comme les charançons sur les grains. Ces produits phytosanitaires constituent des dangers pour la santé humaine.

Et l’Université Purdue inventa les sacs PICS, des sacs à triple fond pour la conservation

Il a fallu attendre 2007 pour que l’université Purdue des États Unis, en partenariat avec l’Institut de l’Environnement et Recherches Agricoles (INERA) au Burkina Faso dans le cadre du projet Purdue Improved Cowpea Storage (PICS, Stockage amélioré du niébé de l’université de Purdue) avec le soutien de la Fondation Bill & Melinda Gates, mette au point une technologie à la fois simple et innovante pour le stockage des céréales et des légumineuses. Il s’agit des sacs PICS (Purdue Improved Cowpea Storage) c’est-à-dire un sac à triple fond ou triple ensachage.

Ce sac en tissu synthétique, doublé à l’intérieur par deux sacs en plastique épais permet de stocker les légumineuses notamment les niébés et les céréales en occurrence le maïs durant une période d’un an maximum sans utilisation de produits chimiques. Cette technologie permet de mettre les récoltes à l’abri des insectes. Cela permet aux producteurs de choisir le moment où ils les vendront en évitant ainsi les bradages des produits agricoles et la protection de la santé humaine.

Les sacs PICS, introduits au Bénin, mais peu vulgarisés

Les sacs PICS ont été introduits au Bénin en 2010 grâce au projet PICS mis en œuvre par l’IITA-Benin en collaboration avec l’université Purdue des USA et les centres régionaux de Promotion agricole.

Mais récemment, un consortium composé d’African Forum for Agricultural Advisory Services (AFAAS Bénin), de HELVETAS Swiss Intercooperation, de Food, Agriculture and Natural Resources Policy Analysis Network (FANRPAN) et AGRIDEA a vulgarisé les sacs PICS dans le cadre du programme portant sur la « Réduction des Pertes Post-Récolte-PPR « dont l’objectif est de réduire des PPR au niveau des exploitations familiales agricoles et au niveau des organisations paysannes en vue d’accroître la sécurité alimentaire des petits producteurs d’Afrique Subsaharienne. Les sacs PICS de 100 kilogrammes coûtent au plus 1300 FCFA.

Dans ce programme comme dans l’autre projet, des essais ont été mis en place sur le stockage et la conservation du maïs par l’utilisation des sacs PICS et des sacs ordinaires avec un produit de conservation (Altam). Ces essais ont été réalisés de manière participative avec les producteurs, la recherche et les agents de vulgarisation.

Des séances de campagne d’information et de sensibilisation ont été organisées au centre et au nord du pays pour échanger avec les chefs villages et les autres acteurs sur les enjeux liés à la gestion post-récolte, les expériences de warrantage, les résultats des essais, les partenariats pour une meilleure dissémination des technologies d’une part et d’engager les discussions avec les acteurs sur la mise en place d’un cadre adéquat et durable de dissémination des technologies PHM (Postharvest managment/gestion des pertes post-récoltes ) dans les différentes zones du projet en initiant des dialogues avec les gestionnaires des radios communautaires et commerciales sur les rôles de chaque catégorie d’acteurs dans la promotion des PHM d’autre part.

 Comment utilise-t-on les sacs PICS ?

  • Bien sécher le produit à stocker et le débarrasser des impuretés
  • Vérifier l’étanchéité de deux sachets intérieurs (ne pas utiliser des sachets troués ou déchirés)
  • Mettre une petite quantité du produit à stocker dans un premier sachet, puis l’insérer dans le deuxième
  • Insérer les deux sachets dans le sac en nylon. Enrouler les bouts des trois sacs ensemble vers l’extérieur.
  • Remplir le sac en le secouant pour éliminer les poches d’air et laisser un bout suffisant du sac pour attacher
  • Tasser les graines pour chasser l’air. Tortiller le bout du premier sachet, le recourber et l’attacher avec une ficelle. Faites de même pour le second sachet, et enfin le sac nylon

 

Sacs PICS: Stokage sans produits chimiques

Conseils importants

  • Garder des sacs PICS dans un local à l’abri des intempéries (lumière directe du soleil ou la chaleur extrême)
  • Utiliser une plateforme surélevée (palettes, bois) pour isoler les sacs du sol
  • Éviter d’endosser les sacs aux murs pour faciliter le suivi des stocks
  • Garder les sacs PICS séparément de vos autres stocks lorsque ces derniers sont sévèrement infestés

Les décideurs politiques doivent se pencher sur les enjeux liés aux pertes post récoltes. Les sacs pics doivent être promus dans les centres de promotion des agricoles dans nos communes. La subvention des sacs PICS peuvent les rendre plus accessibles aux agriculteurs familiaux.

Pour en savoir plus sur les sacs PICS au Bénin, Ecrivez à l’auteur du blog à l’adresse suivante: rdjegbenou@aol.fr  Whatsapp: +229 96 071 611

Si vous avez des innovations paysannes à partager, contactez moi ici

Prochain article: Les silos métalliques pour le stockage des céréales et des légumineuses au Bénin

Romuald

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s